Les écritures francophones de la catastrophe naturelle

Colloque international Université de Cergy-Pontoise 12-13 janvier 2017
mercredi 3 février 2016
popularité : 34%

- Les écritures francophones de la catastrophe naturelle - Colloque international Université de Cergy-Pontoise 12-13 janvier 2017
La liste des écrivains est longue. Citons sans exhaustivité et tout espace géographique confondu, Nathacha Appanah, Maïssa Bey, Aimé Césaire, Ina Césaire, Raphaël Confiant, Andrée Chedid, Abdelkader Djemaï, Suzanne Dracius, Frankétienne, Yanick Lahens, Linda Lê, Daniel Maximin, Ana Moï, Malika Mokeddem, Shenaz Patel, Evelyne Trouillot, Lyonel Trouillot ; mais aussi Laurent Gaudé, Jean-Ferdinand Ramuz, Saint John Perse, et d’autres encore. Ils ont mis au cœur de leur création ces drames naturels.

Une telle diversité de créateurs, inventant leur écriture entre réalisme du phénomène naturel et sa transformation par l’art, nous invite à analyser leurs œuvres pour cerner les variations des représentations et des perceptions. Pour les catastrophes plus récentes, comme celle d’Haïti, quel rôle joue internet ? Un lien s’établit-il entre médiatisation et création littéraire ? Peut-on saisir le moment où la fiction relaie le témoignage et les modalités artistiques de ce relais.

Cette inscription de la catastrophe naturelle dans une écriture ne peut être simple description. Des fonctions lui sont attachées sur lesquelles les intervenants réfléchiront.

(Appel à contributions.)