Interview de Suzanne Dracius dans Planète Afrique

"Certains ont vu en vous « la Maupassant des Caraïbes »"
mardi 26 janvier 2016
popularité : 15%

- Interview de Suzanne Dracius dans Planète Afrique - mars 2005 -> http://planeteafrique.com/amis/Index.asp?affiche=SuzanneDracius/Interview.asp]

"Auteur, romancière, nouvelliste, poétesse, auteur de théâtre et professeur d’université, vous êtes considérée comme une femme de lettres complète. Parmi tous ces attributs, lequel revendiqueriez-vous le plus volontiers ?
Certains ont vu en vous « la Maupassant des Caraïbes ». Cette appellation vous agrée-t-elle et considérez-vous qu’elle correspond à une réalité ?"
"Métisse, 100% métisse, par ma personne et dans mon écriture, j’assume l’entièreté de mon héritage culturel multiforme. Créole, parce que née et élevée en Martinique, je trouve normal d’exprimer par des expressions créoles, des « realia », mon environnement et mon imaginaire créoles. Très vite mes souvenirs d’enfance se sont métissés de souvenirs d’En-France, mêlés aux réminiscences de mon île natale. Si le français est ma langue maternelle, le créole est ma langue paternelle. Je pénètre dans la langue française comme dans une habitation offerte, où, de mon île volcanique et de ma formation classique, font irruption la langue créole, la culture créole, mais aussi mes émotions vives pour ces langues dites mortes que sont le latin et le grec. Car, elles aussi, elles ont nourri ma culture et mes mythologies personnelles : ainsi m’amuserai-je à dire que je suis une mulâtresse calazaza gréco-latine. Je métisse tout cela dans une langue qui sûrement n’appartient qu’à moi, mais où tout lecteur se retrouve, car tout ce que j’ai écrit lui est rendu accessible, toute cette culture en métissage lui est offerte — par divers tours stylistiques dont vous me permettrez de garder secrète la recette."