Sur DÉICTIQUE FÉMINITUDE INSULAIRE

Impressions de lectures et avis sur interviews TV de Suzanne Dracius
mercredi 30 avril 2014
popularité : 17%

- Djamila Khaled, 23 janvier 2016 :
La poésie est une présence et une déclamation juste et vous l’avez honorée !! Bravo !

- Yves Priam, 19 janvier 2016 :
« Suzanne ne se définit pas par son chaperon, son compagnon, son "bras droit", que sais-je. Suzanne Dracius ne calque pas son pas sur celui de UB40 dans Kingston Town. Non, la condition de la Femme n’est pas en tout point égale à celle de l’homme. Suzanne a l’élégance de concevoir une identité et un destin uniques à chaque être. Féminitude n’est pas érosion des singularités ni richesses. Féminitude n’est pas négation de la liberté de l’Autre, étiquetage et classification définitive, sans remède. »

- Sabine Quincho, 11 janvier 2016 :
Très joli texte merci Suzanne !!!

- Marie Laure Pivaty, 8 décembre 2015 :
Compliments à Suzanne Dracius

- Rabah Mor, 16 octobre 2015 :
Vous qui tous les jours nous donnez des beaux poèmes vous êtes adorable, ma belle,bonne chance

• Sur " En femmes debout " :

- Despointes Christine, 25 septembre 2015 :
Un bel hommage rendu à ces femmes courageuses et fières, par la plume de Suzanne Dracius.
Magnifique, elles le méritent bien ce bel hommage !

- Chantal Nabec, 9 septembre 2015 :
Hier soir, est-ce pure coïncidence, je me suis de nouveau plongée dans la Déictique féminitude insulaire... La poésie de Suzanne nous emmène tellement loin, tellement haut, que parfois même, je suis obligée de vérifier le sens de certains mots (allez ! je n’ai pas de honte de le dire, car nous avons chacun un niveau de culture + ou "moinss" !... et nous ne sommes pas forcément tous latinistes ou grec ancien...) mais c’est un grand plaisir de lire cette poésie "pas toujours facile" et surtout ce que j’apprécie, c’est l’absence de rime pour rimer ! C’est fluide... c’est envolé ! c’est coquin, c’est profond aussi et en créole ! ça me plaît.

• Sur "Racisme soluble dans l’encre noire" :

- Rigo Rigodinho Rodjeen, , 7 mai 2015 :
Vos écrits sont super !

Sur le poème "Déictique féminitude" :

- Christian Griffard, 21 juillet 2015 :
Mais enfin Suzanne, vous êtes une savante !!!!! Je vous plains sincèrement ce soir....quand on voit le sort qui est fait au français ! à votre niveau ça doit être plus douloureux que pour un type à peine au niveau d’un bac+2.....vous savez, j’ai des mouchoirs en papier très doux, très ouatés ...je dis ça comme ça en toute bonne foi sans aucune intention malsaine et malvenue.....oui ! je le jure.

- Daïdrey Jade, 21 juillet 2015 :
j’apprécie la symbolique

• Sur "Sentir le vent dans sa chevelure" :

- Djamila Khaled 13 mars 2016 :
Suzanne Dracius, je vous admire pour le combat contre l’injustice et l’intolérance que vous défendez !!! Vous êtes une femme admirable

- Dominique Juliette Placerdat 8 mars 2016 :
Tout est dit. Très bel écrit Suzanne.

- Jean Vaillant 8 mars 2016 :
Chère Mme dans la vie on récolte ce que l’on sème ; cet honneur qu’on vous témoigne acceptez-le, restez-en digne, vous savez la reconnaissance du vivant est très rare, restez telle avec vos convictions, votre liberté. À mon tour de vous présenter mes salutations et le respect dû à votre personne, Mme.

Arezki Arezki 8 mars 2016 :
Une fois de plus ça prouve la rectitude d’une femme dans sa féminitude. Malheureusement c’est pas fini ! Car on désapprend à l’école déjà, et très tôt dans l’espace familial, à la fille - à la femme - de se soumettre à la domination masculine. Merci Suzanne , continue !

- Jean Vaillant 7 mars 2016 :
Mme vous êtes le réveil de la conscience. Merci Mme la conscience, heureux de vous lire : j’en reviens ! Vu de mes yeux la soumission.
Mes respects Mme, soyez fière de vous, vos luttes et convictions.

Abderrahmane Mamine Je vous souhaite une très bonne et joyeuse fête chère Suzanne, à toi et à toutes les militantes et aux femmes du monde entier qui se sont battues pour leurs droits...

- Jean Florentin Agbona 6 mars 2016 :
Bravo à vous pour ce poème pansant !
Le texte est utilement long et exorcise d’emblée le mal. Le mal de toutes celles qui souffrent dans un profond silence, le plus souvent dans un total anonymat.
Ces mots résonnent bien fort pour tout esprit épris de justice et d’équité. Que votre bras, au bout duquel votre plume, soit davantage armé pour victorieusement mener ce noble combat !

- Lydia Orlay 5 mars 2016 :
Mention très bien, avec félicitation et satisfécit du jury féminin.

Etienne Louison 5 mars 2016 :
Magnifique

- Pro Angle 26 février 2016 :
Vous avez raison ma chère Suzanne

- Sabine Aussenac, 19 février 2016 :
MAGNIFIQUE !!!!!!!!! Et nous en avons, chère Dracius Suzanne, des choses en partage :)

- Jean-claude Chassin, 6 novembre 2015 :
magnifique texte merci

- Magali Yaël Nirina Marson, 9 octobre 2015 :
Merci, très chère Suzanne, ce rappel de la FÉMINITÉ DEBOUT ! Je t’embrasse FORT !

- Mado Voeffray, · 30 septembre 2015 :
Édifiant !

- Randrianarivelo Rufin · 13 septembre 2015 :
En te lisant, on comprend que le monde a les mêmes maux qui lui rongent le cœur.
Ainsi il est notre devoir de crier à travers nos poèmes ces iniquités, ces oppressions et exploitations.

- Nicole Desbois · 12 septembre 2015 :
Magnifique, cet hommage à LA FEMME. Merci Suzanne.

- Marie-jose Mora · 12 septembre 2015 :
magnifique

- Issa Inouss, 11 septembre 2015 :
Wonderful ! (Formidable !)

- Boubaker Ouerfelli · 8 septembre 2015 :
Magnifique Poème…

- Fanmm Kréol · 5 septembre 2015 :
J’adore, vive les femmes et vive une belle liberté pour elles !

- Minou Cicinne · 19 août 2015 :
Parlant, oui très parlant, fort, très fort, poème sublime... merci pour ce manifeste

- Arezki Arezki, 17 août 2015 :
poétiquement bien dit.

- Marie-Antoinette Séjean, 1er août 2015 :
Merci Suzanne, merci pour tes combats qui deviennent les nôtres.

- Gilbert Lecurieux, 20 juillet 2015 :
Suzanne je partage, j’aime ce que tu es !

- Philippe Barbier, 29 juin 2015 :
BRAVO !

- Chantal Nabec, 15 juin 2015 :
Que j’aime ce poème ! Quel hymne à la femme ! Merci !

- Gaudeline Sauriol · 12 juin 2015 :
Force et courage, je m’incline devant tant de détermination. Très beau texte Mme Dracius.

- Seydou Nourou Ndiaye Editions Papyrus Afrique Dakar, 5 juin 2015 :
Chère Suzanne, Quelle belle découverte ! Celle de la vraie poésie. Salutations pleines d’admiration d’une partie de vous-même, dans une province d’Afrique qui s’appelle le Sénégal. De la part d’un disciple anonyme de Césaire et de Cheikh Anta Diop.

- Vivélla Georgia, 4 juin 2015 :
Bravo Suzanne ! J’approuve !!!!!!!

- Kate-line Bomin, 25 mai 2015 :
c’est beau

Suzelle Patrice , 25 mai 2015 :
Bravo

- Laure Cabit, 12 mai 2015 :
Fervente Suzanne pour la cause du juste, tu es récompensée.

- Florence Dorcé, 8 mai 2015 :
Tellement bien dit !

- Philippe Barbier, 3 mai 2015 :
SUBLIMEMENT EMOUVANT

- Bea Fanfan, 3 mai 2015 :
Très beau texte !!!

- Muriel De la Moustinerie, 20 avril 2015 :
Dans le train avec "Déictique féminitude insulaire" de Dracius Suzanne, je voyage en vers, en couleur et en hauteur. Merci Madame Dracius.

- Jérôme Havre , 15 avril 2015 :
Après lecture de la colère et des larmes.

- Suzelle Patrice, 15 avril 2015 :
Je viens de relire le poème que je trouve très beau et criant de vérité

- Gilbert Lecurieux, 19 mars 2015 :
Merci Suzanne de si bien nommer les choses !!!

- Josy-Ann Carol 12 mars 2015 :
Le poème dit tout. Si seulement leurs cœurs était plus doux envers celles qui leur donnent la vie…

- Nivito Galipot 11 mars 2015 :
Magnifique écriture

- Loic Richer 1er mars 2015 :
Très beau poème

- Nivito Galipot 25 février 2015 :
Magnifique, touchant comme toujours

- Johanne Hauber-Bieth 19 février 2015 :
Bravo Suzanne pour ce texte fort ! Pour toutes les femmes battues, maltraitées et mal aimées...

- Christiane Mbayo-Guédon, 19 février 2015 :
Ce poème, véritable cri de colère, est absolument SPLENDIDE, chère Suzanne.

- Farahnaz Djafari 19 février 2015 :
La liste que tu dresses là expose un éventail de pensées abominables masculines concoctées par " LUI " à l’endroit de " ELLE " ! Tout simplement parce que l’HOMME a toujours eu peur de la FEMME !!! Ici, là-bas et tout le temps...

- Despointes Christine, 19 février 2015 :
magnifique, Dracius Suzanne !
[…] elle bombarde ses pensées sans mâcher ses mots.

- Ensfelder Jacques-olivier, 8 février 2015 :
Beau et touchant poème !

- Loic Richer, 2 novembre 2014 :
Merci pour ce poème, Dracius Suzanne

- Chantal Nabec, 29 octobre 2014 :
Suzanne votre poésie n’est vraiment pas cucu la praline ! c’est une poésie que j’apprécie infiniment car c’est vif, tranchant parfois, humain, et ce n’est pas un exercice ou une démonstration que je ressens parfois en lisant des poésies avec rimes lourdes. Ah ! non, c’est vraiment une poésie florissante et remuante ! (je n’ai pas les mots pour exprimer intellectuellement mon ressenti mais... qu’on me pardonne)

- Line Loques, 8 mars 2015 :
Très beau plaidoyer. Merci Suzanne

- Afo Monga Bululu, 10 octobre 2014 :
Très Beau poème... Suzanne.

- Frantz Francois-haugrin, 23 septembre 2014 :
Merci pour ce très beau poème...
Sincèrement c’est un réel plaisir pour moi de te lire, donc tout naturellement je t’en fais part.
En tout je te félicite et t’encourage à poursuivre ton œuvre comme tu l’as commencé

- Alain Gros, 24 septembre 2014 :
Bravo Suzanne ! Beau et utile rappel !

- Christophe Elisabeth, 24 septembre 2014 :
quel poème !

- Yves Priam, 24 août 2014 :
Merci Suzanne Dracius pour ce poème extrait de votre recueil à acheter, à faire acheter, à vanter pour l’acuité de votre vision, pour la cruelle adéquation à notre monde. Merci d’avoir mis en perspective l’abject empire de la force sur la douceur, sur la beauté, sur l’Art aussi.

- Sylvana Plesel, 28 mai 2014 :
une belle décharge de mots pour éviter tous ces maux aux jeunes filles et au final une belle décharge de plombs pour en finir avec toutes ces plaies !!!!!!!

- Monique Eucharis, 17 mai 2014 :
Magnifique poème, je partage... Merci Suzanne Dracius.

- Béatrice Civaton, 9 mai 2014 :
Très joli

- Yolande Aline Helm, 8 mai 2014 :
Merveilleux. Je te reconnais bien dans ces mots. Tendresse pour toi et blessings pour ces jeunes filles !

Sur "Nostalgique titim fanonien" :

- Cristalle De La Bruyère, 20 juillet 2015 :
J’adoooooooooore l’extrait

- Camille Mayne, 27 mars 2015 :
Quel poème !!! on ne s’en lasse pas.

- Renée Fulgence, 26 mars 2015 :
"Déictique féminitude insulaire" preuve que le naturalisme est plus que jamais présent chez le Poète. Merci Dracius Suzanne.

• Sur "Manque de peaux" :

- Madeleine Ngo Yap, 15 mars 2015 :
Magnifique, Dracius Suzanne !

14 mars 2015 :

- Yves Priam :
Oh la la, Suzanne, quel beau poème de femme libre ! "Peau mât", je comprends Peau-étendard et "possiblement" aussi orgueilleusement dressé(e, la peau !), brandi(e), qu’excluante et xénophobe, à défaut de se vivre justement exclusive. Et l’expression de ta sensualité, de la richesse d’une sexualité féminine, ce sont beaucoup de cadeaux à tes lecteurs, Suzanne ! Merci pour ton progressisme, pour les barrières que tu abats à coups de poèmes. J’AIME.

- Marie-Antoinette Séjean
Top Suzanne !

- Catherine Lloret :
Merci Dracius Suzanne d’avoir partagé ce superbe poème !

- Laure Cabit :
bravo Suzanne ! Bénie tu es de prendre la cause du juste !

- Ghisou Jean-Marie :
BIEEENN... Suzanne, j’apprécie le poème... J’AIME

• Sur « Œdipienne prosopopée insulaire » :

- Joël Des Rosiers 27 février 2016 :
Touchant ces cordages d’amour d’une fille à son père, comme Antigone conduisant Œdipe aveugle. La vie serait absurde si elle n’était pas éternelle.

- Andre Montlouis Felicite 27 février 2016 :
pensées sincères pour cette magnifique écrivaine que vous êtes et paix à leur âme

- AE Sahnoun 27 février 2016 :
toutes mes sincères pensées, il y a une grande ressemblance avec sa magnifique Suzanne, il a engendré une femme d’une très grande culture et de beauté.

- Emmanuel LaTouche, 27 février 2016 :
UN HOMME DE LETTRES PORTE EN LUI LA LUMIÈRE QUI NE FINIRA JAMAIS !

- Muriel De la Moustinerie 27 février 2016 :
Ils peuvent être fiers de leur fille.

- Rania Bennai, 26 février 2016 :
Magnifique hommage, paix à leurs âmes !

Ghisou Jean-Marie, 26 février 2016 :
Très bel hommage à ton père poétique, mais aussi à tonton Osman dont tu es la digne héritière fière de ses racines.

- Yves Priam 27 février 2015 :
Il est bien beau ce texte, Suzanne.

26 février 2015 :

- Rabah Mor :
Bonsoir vous êtes géniale. La plus belle chose que vous faites dans la vie, Suzanne, votre création littéraire.

- Madeleine Ngo Yap :
Très bien ma belle

- Christophe Elisabeth :
Cool

• Sur "Rose et arum" :

- Jean Florentin Agbona, 3 juin 2015 :
Un texte virilement beau ! Et je viens d’en mettre à l’instant même le 100ème like. Bravo !

- Yaya Lemba Saba Lemba, 30 mai 2015 :
Merci pour ce beau texte qui d’une exquise subtilité nous décrit...

- Vivélla Georgia, 8 mai 2015 :
Très jolie Suzanne !!
Chaud chaud chaud !!!!
O ! Que cela ne quitte jamais notre chaire ! La jouissance que ressent une femme
dans ce qu’il y a de dur et de doux dans un homme.
Ou de ce qu’il y a de dur et doux chez la femme.
Mais, c’est que sa souvenance de cette chose résonne tellement en nous, n’ayant de mot exact pour la décrire, nous rend femmes et hommes, rabat-joie, excités et fous à n’en parler sous tous les tons, en nous interrogeant sans cesse, pour que sa mémorable sensationnelle demeure.
Mais est-ce vraiment pour trouver une réponse ? Est-ce vraiment, cherchons-nous une réponse ?
A l’exemple de la rose ou de l’arum qui dure de sa pleine jouissance, tellement bonne et bien faite, elle ne se pose aucune question, vivant de sa pleine jouissance, d’une légitimité, légale et égale à elle-même.
La rose reconnaît son arôme en tant qu’elle-même et parfait pour ses épines qui servent à la protéger.
Oui, la femme par nature, attire, comme la rose, comme l’arum avec ses quartiers de cuisses écartées.
Recevant le fumier pollinisant, positivement, qui la rend fertile.
Elle l’accueille avec grâce, son odeur grisante la rend attirante comme le fumier attire les mouches.
La femme ou l’homme, la femme et l’homme avec ses côtés mous et durs, si on n’y met la bonne dose à la rencontre des deux ou lors de la rencontre, crée un mélange amer ou acide, selon la proportion des deux ajoutés, peut facilement se transformer en drame comme des vénéneuses plantes.
Oui, la femme, toutes les femmes comme les plantes bien plantées, elles sont naturellement bien coupées.
En femmes bien debout elles peuvent-être des femmes très coupantes, étant fleurs comme les roses avec ses épines tranchantes.
La rose ou l’arum, la femme ou l’homme dans un échange enracinant, et interchangeable, jouissent de ses sens dans une fête dessus dessous.
Waouh !!!
C’était très jouissif de commenter votre poème, Suzanne.
Un véritable honneur pour moi.

- André Mollard, 7 mai 2015 :
le déchiffrement de votre poésie érotico-politique est complexe dans la sensation car il exprime ce que d’aucuns noués dans les tabous asphyxiés par la bien pensance ; c’est une poésie avant-gardiste, très avant-gardiste, on voit que la liberté politique a toute sa raison d’être mais que le sérieux de la politique passe par une haute, très haute culture de séduction érotique ; quels que soient les mots de poète-romancière vous exhumez les humeurs Nevermore et Résignation de Verlaine, provocante de Césaire et de Senghor et leurs sublimissimes poèmes femmes noires

- Bea Fanfan, 7 mai 2015 :
J’aime bien le texte, je le trouve assez rythmé !!!

- Patrice-charlie Courty, 7 mai 2015 :
Que c’est doux à lire.

- Vijay Nand, 6 mai 2015 :
Beautiful

- Jahs Mine Dubo, 6 mai 2015 :
Il ne manque plus que la Musique et on en fait une ODE.

- Fratini Sylvana, 6 mai 2015 :
Des mots aux couleurs chatoyantes qui adoucissent, qui rassurent, merci Dracius Suzanne

- Laurette Mas-Camille, 6 mai 2015 :
Heu...celle-là, d’accord !! extra...

- Jacques Letapin, 6 mai 2015 :
Le texte est déconcertant, imprévisible, un beau mariage de nous-même, excellent.

22 février 2015 :

- Philippe Barbier : magnifiquement sensuel

- Jeremy Chilin : sympa

- Laure Cabit : Subtil, joli

- Fateh Bouleksair : très beau

- Yoro Diakité : Très romantique

- Vincentst Petitot : joli !

- Jean-Claude Nazaire, 15 août 2014 :
Excellent, ce texte respire la sensualité, une certaine forme d’extase très locale…

• Sur " Éïa Mandela, téléostéen" :

- Katia Radiotropicale • 18 juillet 2015 :
Bravo Suzanne ! Vous êtes formidable ! Toujours dans une justesse, une verve littéraires et poétiques remarquables !

- Geneviève Pilon • 18 juillet 2015 :
Volé blé volé blé volé blé...doudoua es ou lé mwen jodi-a ? Exocet argenté quand tu finis dans mon assiette c’est alors que s’élève en moi un grand cri de liberté : Fout sa bon tann’ !
Eia Mandela ! Eia !

- Fadéla Chaim-Allami, 17 août 2014 :
Ah, j’aime le poème !

- Maryse C-Elysée, 17 août 2014 :
Très beau et digne du grand Mandela !

- Kelly Dada Harvard Mowendabeka, 19 juillet 2014 :
Poème d’une grande érudition. On sent les connaissances classiques par les références poétiques à la littérature antique gréco-romaine : l’Odyssée d’Homère... On note aussi l’influence du grand Aimé Césaire. Beau poème madame Dracius. J’en suis charmé.

- Jacky Tavernier, 18 juillet 2014 :
Magnifique texte !

- Jimmy Xavier, 18 juillet 2014 :
Très joli texte !

- 29 juin 2014 :
Chère Suzanne,
Après avoir lu votre livre Déictique Féminitude Insulaire, j’ai particulièrement apprécié la diligence et la conscience professionnelle avec laquelle vous l’avez écrit. J’ai adoré les poèmes "Aux horizons du Sud" (dans ses trois versions, français, créole et espagnol), "Manque de Peaux" et "Apocalyptique séisme".
Il y a une phrase dans le poème "Du Daïmon socratique" qui m’a vraiment touchée : "Car seul compte en définitive ce que tu écris dans ta vie"... Et c’est ça exactement ce que vous avez fait dans votre vie, écrire pour la lutte contre la discrimination raciale. C’est pour ça que je voudrais vous répéter ce que je vous ai dit le vendredi 20/06/14 à l’Université de Reims Champagne-Ardenne pendant votre conférence "Français à part entière mais entièrement à part" :
Merci pour avoir amélioré l’image de la femme métisse, qui peut écrire et en même temps conquérir le succès.
Mélary Santana (votre "cousine" caribéenne de la République Dominicaine...)

- Corfu Maururu, 6 juin 2014 :
Vous êtes admirable ! Quel talent !

- Émie Passavin, 14 juin 2014 :
Tout honneur va à Madame Dracius ! Et je suis une fan parmi les fans ! Merci.

- Jean S. Sahaï, 14 juin 2014 :
Que d’amour et de générosité, écrivaine. Relève-toi.
Ah, écrivaine, là je te reconnais.

Jimmy Xavier, 14 juin 2014 :
Je vous remercie, M’dame Sou. Salutations !!!

• À propos de la vidéo Suzanne Dracius sur Télésud : émission « Des mots et débat » du 13/05/14 présentée par Patricia Drailline : DÉICTIQUE FÉMINITUDE INSULAIRE

- Jean-Charles Brédas, 7 juin 2014 :
Bonjour, j’ai eu beaucoup de plaisir à t’écouter. Des mots choisis avec de l’élégance. Merci

- Yolande Aline Helm, 7 juin 2014 :
Je viens d’écouter… Fascinée par cet entretien… Je le retiens… Tu sais pourquoi !

- Hined Hinoodee, 7 juin 2014 :
I like it

- Fred Ursulet, 15 mai 2014 :
J’ai énormément apprécié vos textes ; mention particulière : OEdipienne prosopopée insulaire, Apocalyptique séisme, Eïa MANDELA, Racisme soluble... L’élégance de votre style et de votre plume m’attire... Je me suis laissé dévorer par vos vers...
Amicalement vôtre.

- Marie-Andrée Ciprut, 7 mai 2014 :
Tout à fait d’accord avec toi Suzanne sur la "féminitude", que j’ai employée dans le titre de mon livre sur les femmes en 2008 : "Flore de femmes, féminitude et influx migratoires".

- Patrick Servius, 1er mai 2014 :
Je voyais ce matin une petite vidéo où vous parliez de la "féminitude"... J’ai aimé votre définition de ce mot...

- Teklal Neguib - 29 avril 2014 :
Tes poèmes sont très beaux, ils me plaisent beaucoup, comme tout ce que tu écris. J’aime vraiment ton style.

- Christine Huyghues Despointes • 12 avril 2014 :
Suzanne Dracius, ta classe est l’écrin de ta culture, sans omettre ton disque dur, diablement bien pensé, si j’ose dire.

- Claude Giroux • 12 avril 2014 :
Oui pour la féminitude ! D’ailleurs, c’est par erreur qu’existent les -iste et -isme.

- Christian Pastel • 12 avril 2014 :
merci, super ! "déchirade, Désirade" !

- Mumu Domesor • 12 avril 2014 :
formidable !

- Sylvana Plesel • 12 avril 2014 :
qu’il est bon d’admirer l’admirable !!

- Jean-Marc Jeannet • 13 avril 2014 :
"Lè fenm fè tan fè fos pou fo, fout’ fenm fo fout’ !"(Joby Bernabé)

- Cristalle De La Bruyère • 13 avril 2014 :
Merci Wanda c’est superbe pour Suzanne et très intéressant, ses fans peuvent la retrouver aussi sur www.cristallestv.com autour de 30mn de talk show.....Bon dimanche et grooooooos bisous
Cristalle’s TV
www.cristallestv.com

- Ghislaine Pierre-François • 13 avril 2014 :
J’aime beaucoup. Je devrais même dire que j’ai bu tes paroles.

- Odelin Salmeron • 13 avril 2014 :
Magnifique. Génial ! J’adore.

- Arbia Ben Djemia • 13 avril 2014 :
Merci Dracius Suzanne !

- Pipiri Cery • 13 avril 2014 :
Belle prestation ! Merci Dracius Suzanne !

- Aicha Bouabaci • 13 avril 2014 :
Un aperçu brillant de votre oeuvre !

- Saint-Albin Michel • 13 avril 2014 :
Talent et beauté !

- Camille Mayne - 26 avril 2014 :
Vous savez quoi : vous avez une sacrée belle écriture. Si si.
On devrait vous enfermer pour que vous écriviez davantage... Rassurez-vous, je vous apporterais des oranges et de l’encre.

- El Rico · 19 avril 2014 :
Bon weekend pascal. C’est un plaisir de vous lire... Bonne continuation

- Hector Elisabeth-h • 10 avril 2014 :
une talentueuse écrivaine !

- Mohammed Taleb Tinghiri • 9 avril 2014 :
Suzanne
La voix apaisante
L’ âme qui enchante

- Clemenceau Kancel • 7 avril 2014 :
Une écrivaine ayant du talent !

- Pascale Rubal • 7 avril 2014 :
Mes félicitations, vous êtes un puits de savoir, vos sont bien nécessaires à éclairer la de cette toile...

- Mady Meynaert • 29 mars 2014 :
je dirai une pure Martiniquaise de sang et un grand écrivain… merci pour tout.

- Dominique Lancastre • 24 mars :
(Déictique féminitude insulaire… J’adore ces titres toujours très recherchés. "Moi toi ceci, cela". Le grec et le latin toujours à l’honneur.