"Verso la luce" (Vers la lumière)

tableau de Leonarda Oilveri
jeudi 7 juillet 2022
popularité : 15%

5 mois déjà que ma Manman créole a clos sa 99e saison des mangues !
Invitée d’honneur à l’Institut de Touraine pour la Fête de la langue française, j’avais eu cette exquise surprise : ce tableau de Sabine Savornin, cadeau qu’elle vient de m’apporter, juste le lendemain du jour où l’on me livrait un autre tableau, envoyé de Sicile, de ma traductrice en italien Leonarda Oliveri, qui révèle un autre talent, outre celui de ses brillantes traductions de mes romans et de mes poèmes, avec cette vision de L’AUTRE QUI DANSE, ascensionnelle, vers un 7e ciel poétique, « Verso la luce », en élévation, à l’instar d’une Manman Dlo jaillissant de l’eau, d’une insulaire volcanique à une autre volcanique insulaire, de l’Etna à la Montagne Pelée.
Il n’y a pas de coïncidences, que des correspondances, leitmotiv de mon existence (autocitation de RUE MONTE AU CIEL), en baudelairienne synesthésie in memoriam.
Cette toile de SaSa si riante, si vivante m’aide à apprivoiser la mort de ma Manman. Ces délicieuses grappes de mangues si douces à l’œil et, au loin, cette mer étale, aident à combler un peu le manque de celle qui n’a pas pu ou pas voulu fêter ici-bas sa centième saison des mangues.
C’est aussi l’anniversaire de ma très chère Grande Sœur Michou alias Docteure Micheline Kalitzky, ma « seconde maman », qui me porta sur son dos à Balata, naguère, pour aller quérir de savoureuses mangues…

Pour admirer le tableau "Verso la luce" de Leonarda Oliveri, cliquer ici

Pour admirer le tableau "Verso la luce" de Leonarda Oliveri, cliquer ici

Pour admirer le tableau "Verso la luce" de Leonarda Oliveri, cliquer ici

Pour admirer le tableau "Verso la luce" de Leonarda Oliveri sur la page "L’altra che danza di Suzanne Dracius, cliquer ici