Je suis Charlie

vendredi 9 janvier 2015
popularité : 4%

Aux armes, citoyens ! Pour la défense de la liberté d’expression, nos armes sont nos plumes, nos crayons. Nos « armes miraculeuses ».
Nous sommes Charlie.
Ils ont crié « On a tué Charlie ! »… Ils l’ont rendu immortel. Charlie Hebdo sortira mercredi prochain, hébergé par Libération, tiré à un million d’exemplaires.
L’horreur. L’horreur intégrale et prétendument intégriste.
Aucun acte barbare ne saura jamais éteindre la liberté de la presse ni détruire l’esprit de la République. Puissions-nous savoir réagir et faire bloc face au terrorisme, plus que jamais unis dans la lutte contre l’obscurantisme !
Ferventes condoléances aux familles des victimes, à toute la France et à l’humanité agressée, mais plus que jamais debout face à l’inhumanité !
Horrifiés par l’obscurantisme qui enténèbre ce 7 janvier, en cette saison des vœux, triste coïncidence, force est de formuler ce vœu, inspiré de l’article publié ce même jour par Marc Verhaverbeke sur Lumina Sophie dite Surprise de Suzanne Dracius : « Lumina évoque la lumière et Sophie la sagesse », y rappelle-t-il à juste titre. Puissent les lumières de Lumina et la sagesse de Sophie éclairer le monde !
Quand on s’attaque à la liberté d’expression, on s’attaque à la liberté tout court, à la liberté de tous.
Les deux policiers français morts victimes du devoir lors de l’attentat contre Charlie Hebdo sont le brigadier Franck Brinsolaro, policier membre du Service de la Protection des Personnes (SDLPP) et le gardien de la paix Ahmed Merabet, du commissariat du 11ème arrondissement. Ce dernier, grièvement atteint mais toujours conscient, s’était écroulé sur le trottoir ; il sera achevé froidement à bout portant par le commando.
La jeune policière municipale stagiaire tuée le lendemain à Montrouge dans l’exercice de ses fonctions, Clarissa Jean-Philippe, est une Martiniquaise. Ces trois policiers sont français. Ces trois policiers sont la France. Tous trois représentent, incarnent et symbolisent la France plurielle, la France dans sa diversité, la France riche de l’immigration, la grande France riche aussi de son Outre-mer, la France que l’on est en droit d’espérer unie.
Requiescant in pace ! Qu’ils reposent en paix, eux qui avaient pour mission de sauvegarder la paix !
« Je préfère mourir debout plutôt que vivre à genoux. » Doubout, debout face à l’obscurantisme, pour la liberté d’expression, nous achèterons Charlie Hebdo mercredi prochain.

JPEG - 103.3 ko