POSTURES DES ÉCRIVAINES FRANCOPHONES, ouvrage collectif à paraître aux éditions Encrage

Coordination : Julie Assier, Christiane Chaulet Achour, Marie Fremin et Cécile Jest, Université de Cergy-Pontoise
mardi 15 juillet 2014
popularité : 11%

- POSTURES DES ÉCRIVAINES FRANCOPHONES, ouvrage collectif à paraître aux éditions Encrage. Coordination : Julie Assier, Christiane Chaulet Achour, Marie Fremin et Cécile Jest, Université de Cergy-Pontoise

Les écrivaines francophones sont confrontées à une double catégorisation : être femme et francophone. Cela implique souvent une lecture de leurs œuvres restreinte aux domaines du féminisme et/ou du postcolonialisme et détermine ainsi des positionnements et des démarches différentes : conformes ou opposés à l’assignation qui leur est imposée au sein du champ littéraire. Comment leur(s) posture(s) est-elle/sont-elles influencée(s) par le contexte d’écriture et d’édition ? Comment évoluent-elles au fur et à mesure de la construction de leur oeuvre ?

Université de Cergy-Pontoise, 11.06.2014 (Postures des écrivaines francophones, aperçu du programme) :
11h45-12h15 : Tina Harpin, Suzanne Dracius ’’Kalazaza gréco-latine’’
(Docteure ès Lettres, Université Paris 3 - CREF&G/LF) :
Née en 1951 dans le quartier de Terres-Sainville à Fort-de France, Suzanne Dracius grandit en Martinique puis en France, en banlieue parisienne. Elle devient professeur de Lettres Classiques d’abord au lycée Marie-Curie de Sceaux puis à la Sorbonne, avant d’enseigner en Martinique à l’Université Antilles-Guyane. Elle fut en outre deux fois invitée comme professeur aux États-Unis, à l’Université de Géorgie en 1995 et à l’Université d’Ohio en 2006. Sa carrière littéraire a débuté par un premier roman publié en 1989, aux éditions Seghers, L’Autre qui danse (réédité en 2007 aux éditions du Rocher chez le Serpent à Plumes - Motifs). Mais l’écrivaine est surtout connue pour ses nouvelles (Rue Monte au ciel, 2003) et sa poésie (citons Exquise déréliction métisse qui obtint en 2009 le prix littéraire Fetkann et plus récemment Déictique féminitude insulaire, publié aux éditions Idem). En 2010, la société des Poètes français lui décerne le prix Jacques-Raphaël Leygues. Sa pièce de théâtre Lumina Sophie dite Surprise, fabulodrame historique montée en l’an 2000 fut également acclamée et produite en 2010 à New York. Auteure engagée, Suzanne Dracius commente la situation politique et culturelle des Antilles dans ses multiples essais et se pose en auteure métisse, s’appelant la « Kalazaza gréco-latine », pour en référer à Aimé Césaire qu’elle admire tant, tout en soulignant sa différence. Elle invite à s’interroger sur l’actualité politique la plus récente et a coordonné la direction de multiples ouvrages, telle l’anthologie Pour Haïti parue chez Desnel en 2010.