Entretien avec Suzanne Dracius par Y. Helm

Yolande Aline Helm, Full Professor, Ohio University, USA
mercredi 24 mai 2006
popularité : 29%

YH : Bonjour Suzanne !
DS : Bonjour Yolande !
YH : Ma première question porte sur ta « venue à l’écriture », puisque ce désir s’est manifesté dès ton enfance. Alors, comment cela s’est-il passé ?
DS : Oui, je t’avais parlé de mes « têtes de poireaux »…
YH : Oui…
DS : C’est-à-dire que, effectivement, je n’étais pas une petite fille qui aimait jouer à la poupée. J’avais, par contre, été très vite tentée par la chose écrite, c’est-à-dire l’envie de lire… J’avais réclamé qu’on m’apprenne à lire, et puis, c’est vrai que les poupées, je ne m’amusais pas à les habiller et les déshabiller, mais en les plaçant comme dans une espèce de classe. A posteriori, je dirais comme dans un atelier d’écriture improvisé, en fin de compte, puisque, longtemps après, j’ai animé un véritable atelier d’écriture, et cela m’amusait parce que ça recommençait un peu comme cela. Bien sûr, comme je n’avais jamais assez de poupées, pour faire nombre, j’utilisais les têtes de poireaux avec leur chevelure, tu vois...
(interview 24 mai 2006)

Numéro spécial "Literature and Life"
L’enchevêtrement de la littérature et de la vie
The European Legacy (à paraître)