2è au classement des 10 meilleures ventes LA - Articles & études sur Lumina Sophie dite Surprise (cliquer ici)

Lumina Sophie dite Surprise, fabulodrame historique
 septembre 2005
popularité : 15%

JPEG - 44.6 ko « Brûler ! Je veux tout brûler !... » Ainsi parlait Lumina. Martinique, septembre 1870. L’insurrection bat son plein. Le Sud est à feu et à sang. Révoltées par la misère liée à l’exploitation post-esclavagiste et un incident racial qui a mis le feu aux champs de cannes, des femmes, redoutables Pétroleuses, incendient les habitations. À leur tête, une simple couturière.
Aujourd’hui, si l’on demande aux écoliers martiniquais le nom d’une héroïne de dix-neuf ans ayant sacrifié sa jeune vie à sa cause, ils répondent : « Jeanne d’Arc » ! Lumina Sophie dite Surprise a exactement le même âge. Elle est du même milieu rural. Mais elle est enceinte, pas pucelle. On ne la voit guère en sainte !...
Elle aura un procès inique, sera condamnée, elle aussi, pour blasphème, fornication, sorcellerie, rébellion, actes de pillage, barbarie etc... Elle luttait pour la dignité et la liberté de son peuple. À ce titre, Lumina mériterait honneur et gloire. Cependant il y a, dans la Caraïbe insulaire, une sorte d’amnésie collective. Les traditions de résistance n’y ont guère laissé de traces. C’est ce pan de voile déchiré que lève Suzanne Dracius, explorant la conscience historique, offrant à l’imagination une mythologie créole renouvelée, à travers la vision de figures héroïques d’une grandeur plus qu’humaine, non seulement afro-américaines ou caribéennes, mais femmes, de surcroît, en une langue métissée, aux accents tour à tour lyriques ou comiques, en quête d’une contre-vision du passé.
JPEG - 43.4 ko 128 pages
14 euros
ISBN 2-915247-02-1
Septembre 2005
N°2 au classement des dix meilleures ventes à la Librairie Antillaise

- Citations de Lumina Sophie dite Surprise :
« La barbarie, on vit dedans : c’est un franc cinquante de paie pour le coupeur de canne, alors qu’un pain de un kilo coûte déjà la moitié ! Les barbares, c’est trois, quatre, cinq gros usiniers qui s’enrichissent à milliards sur quelques milliers de braves nègres obéissants et travailleurs ! Ils versent notre sueur, notre sang, pour faire leur sucre !
— Un sucre amer !
— Pas moyen de s’étaler dans les plaines comme ces Messieurs les “grands békés”.
— Ce qui nous revient de cette terre, ce sont de pauvres lopins pénibles à faire fructifier, dans des terrains accidentés et des ravines à cabris où nous allons quotidiennement risquer de nous rompre le cou, où tout ce que tu peux escompter de dame Fortune, c’est de te retrouver mort en essayant de gagner ta vie !
— Brûler ! Je veux tout brûler ! Et si le Bon Dieu descendait du ciel, je le brûlerais aussi, parce qu’il doit être un vieux béké. »
Suzanne Dracius, Lumina Sophie dite Surprise, extraits.

- MISES EN SCÈNE de Lumina Sophie dite Surprise :
• 1ère représentation à la Préfecture de Fort-de-France en 2000, pour la Marche Mondiale de la Femme (mise en scène de José Alpha).
• 2002 : mise en espace par Garry Cadenat au Colloque ACWWS des Femmes écrivains de la Caraïbe (International Conference on Caribbean Women Writers), Trois-Ilets, Martinique.
• "Couturière" aux Nuits culturelles de Rivière-Pilote (2002).
• "Générale" au Festival du Marin (2002).
• Reprise sous le mécénat de TV5 Monde à la cérémonie d’ouverture du colloque AATF (Association des professeurs de français américains) dans une mise en scène de l’auteure (Trois-Îlets, 2003).

- DISTINCTION :
Le 8 mars 2006 (Journée de la Femme), Suzanne Dracius a reçu la Médaille d’Honneur de Schoelcher pour Lumina Sophie dite Surprise.

- Pour commander LUMINA SOPHIE DITE SURPRISE cliquer ici :

- commander LUMINA SOPHIE DITE SURPRISE chez decitre

- commander LUMINA SOPHIE DITE SURPRISE sur amazon

- LUMINA SOPHIE DITE SURPRISE sur fnac.com

- LUMINA SOPHIE DITE SURPRISE sur priceminister

ÉTUDES SUR Lumina Sophie dite Surprise :

- Analyse de Lumina Sophie dite Surprise dans le livre de Carole Edwards Les dramaturges antillaises aux éd. L’Harmattan (cliquer ici) : Dracius dramaturge

- Entretien sur Lumina dans Émergences Caraïbes une création théâtrale archipélique, ouvrage publié aux éditions L’Harmattan, cliquer ici :

- Melissa McKay, Maryse Condé et le théâtre antillais, p. 44, éditions Peter Lang Publishing, New York, 2002.

- Entretien sur Lumina en ligne sur Africultures : cliquer ici

- Présentation de Lumina Sophie dite Surprise dans Elokans par Véronique Larose (cliquer ici) : lumina kapes kreyol

- Analyse de Mylène Dorcé, Université de Montréal (Québec, Canada) :

"Le texte de Dracius, Lumina Sophie dite Surprise, est un
"fabulodrame", mettant en vedette Lumina Sophie, jeune héroïne
martiniquaise (1851-1879) condamnée au bagne en Guyane française,
après avoir été reconnue coupable d’avoir incendié plusieurs
habitations de planteurs blancs, en protestation contre
l’injustice faite envers son compatriote Lubin dans l’affaire
Codé.
Ces éléments historiques, qui ont eu lieu suite à la fin de
l’esclavage aux Antilles françaises, démontrent que le contexte
esclavagiste avait laissé de fortes séquelles dans le vécu des
populations noires de l’île.
Surnommée "la Jeanne d’Arc de la Martinique," Lumina Sophie est un symbole de féminisme et du combat social contre la colonisation aux Antilles."

- Publication du CRDP Guadeloupe : Autour de l’Esclavage : Figures Littéraires Emblématiques de Femmes • Étude par Nicolas Miraillet de Lumina Sophie dite Surprise de Suzanne Dracius.
Extraits :
Lumina Sophie dite Surprise de Suzanne Dracius, "un bijou baroque dans un écrin classique".
"On peut mesurer, à cet emploi aussi spirituel que distancié de mise en abîme, que Suzanne Dracius s’inscrit dans une tradition de dérision génératrice de comique qui, alliée à une tragédie de facture classique, fonde une oeuvre originale, politique, dans le plus noble sens du terme."
"Longtemps après avoir refermé le livre, les personnages des Pétroleuses de Suzanne Dracius hantent l’esprit du lecteur. L’auteur a parfaitement réussi : ressusciter un pan oublié de la mémoire collective, mais sans que jamais un didactisme stérile ne vienne couper l’herbe sous le pied à l’émotion, toujours première."
"L’oeuvre de Suzanne Dracius […] est riche, complexe et foisonnante."
Autour de l’Esclavage : Figures Littéraires Emblématiques de Femmes
coordonné par Scarlett Jésus IPR Lettres et Elisabeth Etzol IEN Lettres-Histoire.
Ed. SCÉREN 4è trimestre 2009
CRDP Guadeloupe
ISBN 978-2-35190-024-6