"L’autre qui danse" en poche aux éditions du Rocher

collection Motifs n° 287
 juin 2007
popularité : 28%

JPEG - 41.5 ko "L’autre qui danse"
Rehvana, Matildana, Aganila, tournoyant comme dans la troublante chanson de Curtis Louisar…
Dans la quête tragique ou violente d’une identité à éclipses, Rehvana dévale les versants de sa route épineuse sans rien amasser, heurtant son destin aux confins des deux Mondes, l’Ancien et le Nouveau. Entre la fascination pour les reflets chatoyants de son île natale et la quiète adéquation aux valeurs d’Europe, Suzanne Dracius étend d’une rive à l’autre son regard d’écrivain sans prendre le chemin des choix impératifs. Le récit qu’elle déroule, en conteuse de l’ici et de l’ailleurs, lie les truculences de la Martinique et sa modernité, ses traditions et ses superstitions, aux recherches contemporaines d’une France multi-ethnique, pays de toutes les solitudes.
D’une écriture frémissante et mordante, elle montre la femme aux multiples facettes, alliage d’érotisme et de sensibilité à fleur de chair. Et l’homme aussi, l’inévitable.
C’est le roman d’une Martinique qui éclaire les squats et les banlieues de Paris et lave de ses chaleurs ou de ses pluies les fièvres des enfants prodigues qui ont cru trouver ailleurs, jusqu’aux rêves déments d’une Afrique mythique, les racines que, généreusement, elle leur offrait.

« un chef-d’œuvre »
Raphaël Confiant, Antilla

« Vraiment bravo pour "L’autre qui danse", et dansera longtemps, je le souhaite.
… Un style magnifique ! Vraiment ! Un pouvoir d’évocation rare, et enfin un auteur qui a des choses à dire. De vraies, bonnes, grandes choses. »
Serge Sanchez (du Magazine littéraire)

« la Martiniquaise Suzanne Dracius (photo) révélée en 1989 par un premier roman "L’autre qui danse" (réédité aujourd’hui en poche aux éditions du Rocher), une proche d’Aimé Césaire, à la sensualité volcanique. »
Yann Plougastel, Le Monde 2

« un auteur à remarquer »
La Suisse

« Suzanne Dracius, dont c’est le premier roman, conte avec force sensibilité et élégance les rêves perdus, l’identité fragile… »
Nice-Matin

« elle a fait mouche, dès son premier roman. Et avec quel brio ! "L’autre qui danse" la place d’emblée parmi les écrivains antillais avec lesquels il faut compter »
Contact Afrique-Caraïbes

« "L’autre qui danse" fait partie de cette catégorie de livres qui, une fois refermés, vous laisse un goût agréable dans la bouche et des sons plein la tête, l’impression d’avoir lu une bonne histoire bien écrite. »
J-M Party, Télé 7 Jours

« d’une écriture frémissante et souvent mordante »
Dernière Heure Belgique

« Poème en prose autant que roman, "L’autre qui danse"… »
L’Humanité

« il faudrait considérer l’écriture de Suzanne Dracius dans "L’autre qui danse" comme décentrée, au moins en partie ; le texte pourrait être utile pour jauger les limites du décentrage »
Michel Laronde, University of Iowa

« ce soir je reçois des écrivains stars et des stars écrivains, tout d’abord Suzanne Dracius… »
Patrick Poivre d’Arvor, TF1

Pour commander cet ouvrage (cliquer sur) :

amazon.com

fnac.com

Sortie de "L’autre qui danse" en poche le 10 mai 2007
éditions du Rocher collection Motifs n° 287
393 pages
Prix : 7,50 €