La frénésie des corps dans "L’autre qui danse"

extrait du roman de Suzanne Dracius dans Boucan 1 - avril 2010
dimanche 18 avril 2010
popularité : 10%

La frénésie des corps dans L’autre qui danse

extrait du roman (publié chez Seghers en 1989, réédité aux éditions du Rocher en 2007),

dans Boucan, fanzine culturel sur la Caraïbe, n° 1, pages 17 à 20, avril 2010 :

cliquer ici : extrait de L’autre qui danse dans boucan

A la question : "Ecrivains, racontez-moi votre souvenir de carnaval…", Suzanne Dracius m’explique qu’elle s’adonne plus volontiers à la fiction qu’à l’autofiction ou l’autobiographie. Elle nous propose donc ce texte sur les aventures carnavalesques, non pas de sa propre personne, mais de l’une de ses créatures romanesques. Très filmique, nous avons refusé qu’elle effectue des coupes qui auraient inévitablement dénaturé le récit.
Bon carnaval !

Le mot de la rédactrice Frédérique Francillette :
"Oh la la, mais tout le texte est vraiment bien... c’est très visuel."

L’incipit du chapitre :

Dès le samedi gras, et peut-être même avant, les masques ont envahi la ville. On est déguisé partout, ceint de bandeaux dorés et saupoudrés de paillettes jusqu’aux guichets des bureaux de poste. Des squelettes filiformes cliquettent et trépignent d’impatience, un policier d’opérette siffle à grand bruit une pétulante panthère charnue qui traverse la rue en lissant ses moustaches et en faisant tourner sa queue poilue sous l’appendice nasal, cartonneux et intéressé, d’un extraterrestre verdâtre, un Martien, semble-t-il, flanqué d’un Vénusien hideux aux antennes en folie.