Suzanne Dracius-Fonction : Ecrivain par Nicolas Pien- Femmdoubout

"Suzanne n’est pas seulement la femme « poto mitan » du mois, elle l’est pour les mois et les ans à venir."
vendredi 23 juillet 2010
popularité : 11%

Suzanne Dracius
Fonction : Ecrivain

"Ce qui me lie par le fait de mon souffle et grâce à ma mémoire tu vas l’entendre, toi tout-puissant, et ressurgissant au plus profond de toi."
Lycophron, Alexandra.

C’est certainement l’exercice le plus difficile pour le rédacteur que de présenter ici Suzanne Dracius, femme de lettres, femmes, même, pourrions-nous nuancer, tant, durant toute sa vie, elle a su investir tous les champs du langage, hellénique, latin, français et créole pour dire ce que peut être une femme antillaise dans le monde du 20ème siècle. Alors que nous lui demandions si elle voulait bien être à l’honneur sur notre site, Suzanne a répondu qu’évidemment elle l’acceptait puisque la femme « doubout » était une figure récurrente de son œuvre. Ses fidèles lecteurs le savent. Sans pour autant en faire des hérauts d’une quelconque cause, Suzanne met en scène dans ses romans, nouvelles, ou pièces de théâtre des femmes qui osent braver les conventions de sociétés, pas seulement antillaises, souvent injustes envers les femmes, redéfinissant ainsi au 21ème siècle le terme de « marronnage » dans le réel, notre réel, comme l’acte d’une libération nouvelle. Ce sont les héroïnes de Rue Monte au ciel, ce recueil de nouvelles liées par ces femmes en quête de leur vérité, c’est encore Lumina, l’héroïne de sa pièce Lumina Sophie dite Surprise, figure oubliée des révoltes de 1870 et promise à la mort, pour avoir tenté de se révolter. Suzanne n’a pas encore tenté l’exercice autobiographique. Pourtant, c’est peut-être elle et son parcours qui pourraient être les plus expressifs de ce qu’une femme peut arriver à être ici, dans les Doms, et ailleurs. Native des Terres Sainville, Suzanne, brillante élève depuis son plus jeune âge, s’oriente vers l’étude des Lettres Classiques à Paris, au Lycée Marie Curie, puis à l’Université de Sorbonne où, très vite, elle y deviendra enseignante : il est inutile de préciser ici qu’un tel parcours, aussi brillant que rapide, pour une femme, antillaise de surcroît, est exceptionnel. La Sorbonne ne sera pas le seul lieu où Suzanne dispensera son savoir, plus tard elle enseignera chez elle, à l’Université Antilles Guyane, puis elle sera invitée comme professeur aux universités de l’Ohio et de Georgie, aux Etats Unis. Mais Suzanne ne se contentera pas de cette brillante carrière d’universitaire. L’autre femme de lettres naît en 1989, avec la publication d’un roman L’autre qui danse, magnifique portrait d’une femme qui, entre France et Martinique, recherche son identité multiple sous l’égide de la Négritude césairienne. Puis suivent "De sueur, de sucre et de sang", un recueil de nouvelles, Rue Monte au ciel, déjà évoqué, puis Lumina Sophie dite Surprise. Roman, nouvelle, théâtre, c’est en 2008 que Suzanne pénètre le champ poétique avec Exquise déréliction métisse, œuvre primée et dont le titre même est un condensé de ce que sa poétique porte : le métissage, la douceur du féminin, la solitude aussi, mais comme une affirmation de soi. La citation de Lycophron prend ici son sens. C’est dans la profondeur des mémoires exposées sous sa plume que le métissage peut ressurgir et s’affirmer comme une force contre tous les préjugés. Nous sommes fiers que Suzanne ait accepté d’être des nôtres parce qu’elle est plus qu’un exemple : elle est un symbole. Elle est une femme qui s’est imposée partout, avec évidence, simplement parce que ce qu’elle a reçu, et ce qu’elle a appris, elle l’a affirmé sans crainte et parce que ce qui devait être dit d’ici devait avoir sa voix, son souffle. N’ajoutons pas que cette voix s’est exprimée dans un visage superbe, c’est l’évidence. Nous sommes fiers et honorés. Suzanne n’est pas seulement la femme « poto mitan » du mois, elle l’est pour les mois et les ans à venir. Et ce n’est pas seulement de notre association qu’elle est femme « poto mitan », mais de notre Martinique, de nos Doms, de nos îles.

Article de Nicolas Pien, Docteur en littérature française de l’Université de Caen Basse Normandie
Femmdoubout, 16/12/09.

Suzanne Dracius est nommée ambassadrice de Femmdoubout et membre d’honneur de l’association - Trois Ilets, le 9 janvier 2009.

- Suzanne Dracius - Fonction : Ecrivain - femmdoubout.org