ZOOM sur l’écrivaine et poétesse Dracius Suzanne

Par Dany Lony, 23 mars 2018
samedi 23 mars 2019
popularité : 100%

Dany Lony
23 mars 2018 ·

ZOOM sur l’écrivaine et poétesse Dracius Suzanne.

En Outre-mer, il y a eu des grands personnages, notamment en politique avec la Guyane, souvenons-nous de Félix Eboué, Gaston Monnerville, Justin Catayée, Léon-Gontran Damas pour ne citer qu’eux.
Avec Aimé Cézaire la Martinique est devenue elle aussi la référence en matière de littérature francophone, de la poésie, du théâtre avec sa négritude qu’il a haussé vers les sommets de l’Art.
La Martinique s’est fait entendre par sa voix et a résonné dans le monde intellectuel sur toute la planète.
L’Outre-mer, avec ses îles, sa flore paradisiaque et ses entrailles volcaniques qui vous font penser que sa sensibilité est à fleur de peau quand on l’attaque, sa colère est alors prête à jaillir de son cœur rouge, flamboyant qui semble dire : je saigne, laissez-moi pleurer ma peine, ne me touchez pas.
Depuis quelques décennies, un autre monument littéraire est né de cette Martinique qui gronde en son sein. C’est une femme qui monte toujours plus haut avec une énergie incomparable, une volonté d’exercer sa plume à ouvrir les âmes. Elle déploie ses mots sur le monde, elle dérange les bien-pensants, elle déverse ses versets comme les torrents de son île.
Magnifique grande dame, c’est Dracius Suzanne, notre nouvelle égérie. Elle est la George Sand de notre époque, tour à tour romancière, poétesse, auteure de pièce de théâtre, aujourd’hui adulée pour ses œuvres, un travail titanesque dont elle seule en a le mérite, reconnue par la société des Poètes Français pour l’ensemble de son œuvre. Suzanne Dracius armée de sa plume pour défendre les opprimés, les oubliés de cette planète, des poèmes engagés, va toujours plus loin pour combattre la bêtise. Elle consacre toujours un moment pour échanger avec ses lecteurs, même pour un seul d’entre eux elle s’attardera à l’écouter, à l’entendre, elle prendra une minute de son temps quitte à retarder un peu un prochain entretien, une autre conférence, elle est comme cela la Dracius, volontaire et debout, toujours, elle est partout, elle a cent ans, c’est comme ça qu’on l’aime, Suzanne.
Dany Lony