Aux mânes créoles d’Henri Guédon

Prosopopée urbaine : Bellevue
 2008
popularité : 29%

Prosopopée urbaine : Bellevue

Aux mânes créoles d’Henri Guédon

Je me nomme Bellevue et je pleure
Bellevue tambour
Congos
Bongo
Maracas
Je me nomme Bellevue et je veille
Je me nomme Bellevue et j’accueille
Le fruit de mes entrailles
Henri
Masque yoruba
Qui en mon giron planta
L’Arbre de la Liberté
Je me nomme Bellevue et j’effeuille
Partitions et dessins de lui
Synesthésies de pure Beauté.

Bellevue — quartier de Fort-de-France où vécut Henri Guédon —, 12 février 2006