Article sur "Rue Monte au Ciel" - "Il Cittadino di Monza"

"Les héroïnes de Dracius et les règles de Propp"
lundi 27 novembre 2017
popularité : 11%

Traduction de l’article sur Rue Monte au Ciel de Dracius Suzanne paru dans Il Cittadino di Monza.
"Les héroïnes de Dracius et les règles de Propp"
Le plus petit dénominateur commun c’est une femme, un événement inattendu mais menaçant, la capacité de lui faire face et de gagner. C’est l’ABC de la théorie du conte de Vladimir Propp qui trace le chemin des contes de Suzanne Dracius publiés sous le titre « Rue Monte au Ciel » en 2003.
En Italie, ils sont traduits pour la première fois par l’éditeur PaginaUno qui perpétue la tradition de Tranchida traducteur* (sic !) en 2010 du précédent roman « L’autre qui danse », en fait écrit en 1989. Poète, dramaturge et romancière, Dracius est diplômée de la Sorbonne et a enseigné à Paris et à l’Université des Antilles-Guyane en Martinique.
En 2010, elle a remporté le Prix de la Société des Poètes français pour l’ensemble de son œuvre. "Avec ce recueil, Suzanne Dracius revient, pour le contenu et le langage, à la grande tradition caribéenne du récit oral", dit l’éditeur de Vedano al Lambro. "Les héroïnes décrites dans ce livre sont autant d’archétypes de la femme des Antilles, combattue entre le désir de s’émanciper, en tant que femme et en tant que métisse, et la nécessité de ne pas être marginalisée par son contexte socioculturel. "

* Tranchida est l’éditeur, la traductrice étant Leonarda Oliveri, qui a traduit en italien RUE MONTE AU CIEL, après L’ALTRA CHE DANZA (L’AUTRE QUI DANSE, éditions Giovanni Tranchida), couvertures de Marco Ceruti —, publiée par l’éditeur Walter Pozzi aux éditions PaginaUno avec le soutien du CNL (Centre national du Livre).

- Rue Monte au ciel en italien

- Vidéo

- Article sur Rue Monte au Ciel - Il Cittadino di Monza
JPEG - 257.5 ko