"Les dramaturges antillaises" par Carole Edwards

aux éditions L’Harmattan
mardi 8 avril 2008
popularité : 17%

(extrait de l’ouvrage :)
"Le dernier ouvrage de Suzanne Dracius, Lumina Sophie dite Surprise, semble concrétiser le souhait de s’affirmer en tant que femme et de s’affranchir ainsi d’un « double marronnage » car, comme le souligne l’auteure dans une conférence (University of Georgia, 1994), « La femme antillaise écrivain est doublement marronne : son évasion est le marronnage littéraire de tout Antillais qui écrit, augmenté du marronnage féminin, celui de toute femme qui entre en littérature dans un tel contexte, en osant braver en outre les interdits liés à sa condition de femme, en combattant les préjugés et les idées reçues dans sa communauté » (…)"
par Carole Edwards
United States Air Force Academy — Colorado Springs.

Références de Les dramaturges antillaises éd. L’Harmattan : cliquer ici

Présentation d’Eric Marthéli dans Elokans :
TIFF - 742.1 ko